La sophrologie

Qu’est ce que c’est ?

Outil de «mieux être», la sophrologie est une démarche qui regroupe des techniques de relaxation, propre et originales, mobilisant la concentration sur le corps et sur le mental (par visualisations).

Contrairement à une idée courante, la sophrologie ne se résume pas seulement à de la relaxation pour se détendre.

Elle est une méthode scientifique, inspirée par la phénoménologie (accueil de ce qui se vit dans l'instant présent) et spécialisée dans l’étude et le développement de la conscience humaine (être plus conscient et relié au quotidien à son corps, ses ressentis, ses valeurs et à tout ce qui compose la vie, le temps, le monde extérieur).

Elle permet de dynamiser de façon positive, par une prise de conscience, les qualités et les ressources dont nous disposons. Elle privilégie avant tout l’expérience vécue et l’autonomie.

A.CAYCEDO, fondateur de la sophrologie, définit la sophrologie comme :

«Science de la conscience et des valeurs de l’existence».

Quel intérêt ?

Intérêt et outils de la sophrologie

La pratique de la sophrologie permettra d’apporter à chacun des moyens simples pour préserver sa santé, vitalité, développer ses potentiels, ses capacités d’adaptation et améliorer sa relation aux différents aspects de son existence ainsi que sa relation aux autres.

Elle peut aller jusqu’à permettre de découvrir et d’explorer une autre façon d’être au monde, une autre façon de vivre au quotidien. L’acquisition de ce nouveau « savoir être » implique une transformation : se libérer progressivement de nos représentations mentales, de nos fantasmes, de nos idées arrêtées, de nos conditionnements, qui nous font voir le monde et notre existence d’une certaine façon.

En pratiquant la sophrologie nous nous libérons peu à peu de nos chaînes pour vivre notre vie dans une réalité consciente, en lui donnant un sens.

Quels sont ses outils ?

Il existe deux grands types de technique :

1. La relaxation dynamique

Inspirée par les techniques orientales qui placent le corps comme vecteur essentiel d’ouverture de la conscience, elle mobilise le corps en utilisant différents mouvements et postures assises et debout.


La relaxation dynamique comporte aujourd’hui 12 degrés dont les 4 principaux sont :

point 1er degré : RESSENTIR SON CORPS
Ressentir de plus en plus consciemment tous les phénomènes internes du corps (sensations, émotions, ...) en les précisant (type, localisation, intensité ...).

point 2ème degré : SE RELIER AU TEMPS ET À L'ESPACE
Entraîner sa conscience à se percevoir présent au monde dans l’espace (capacité à s’imaginer ici et ailleurs) et le temps (capacité à se vivre dans l’instant présent et à se projeter dans le passé et le futur).

point 3ème degré : RENCONTRE DU CORPS ET DE L'ESPRIT
C’est l’intégration des deux premiers degrés.
Entraîner sa conscience à être dans l’instant présent ou dans la projection (passé, futur, ailleurs) tout en étant relié à ce que l’on ressent dans son corps.

point 4ème degré : SE RELIER À SES VALEURS DE VIE
Entraîner sa conscience à se relier à ses valeurs, ce qui est important pour soi : développer une relation à l’existence où chacun de nos actes est relié à nos valeurs.

2. La relaxation statique

Elle mobilise plus particulièrement la structure mentale, sous forme de visualisations. Elle vient en complément de la relaxation dynamique pour travailler sur des objectifs ciblés et ponctuels, comme par exemple développer sa respiration afin de se préparer à un accouchement.


Pour atteindre les objectifs visés, les exercices se pratiquent par étapes méthodologiques :

point 1ère étape : LA DÉCOUVERTE
Les exercices proposés permettent de prendre conscience d’un phénomène sans jugement, sans à priori, en le laissant apparaître au plus près de la réalité. (Par exemple, prendre conscience de sa respiration).

point 2ème étape : LA CONQUÊTE
Les exercices proposés permettent de mieux maîtriser le phénomène afin d’en explorer toute la richesse (retrouver la maîtrise de sa respiration).

point 3ème étape : LA TRANSFORMATION
Les exercices permettent d’intégrer au quotidien les bénéfices d’un phénomène conscient et maîtrisé (utiliser une respiration adaptée en fonction de ce que je vis).