La sophrologie

Quel est le rôle du sophrologue ?

Conscience et maîtrise

Quels que soient les thèmes abordés, l’objectif du sophrologue est de permettre à la personne qui fait appel à lui d’avoir conscience et de maîtriser les facteurs qui interviennent dans ce qu’elle vit.

Par exemple, prendre conscience de son équilibre général, maîtriser ses émotions, accepter ce que l’on ne peut pas changer, savoir décider, oser, agir …

Tout l’art du sophrologue est d’accompagner avec empathie ceux qui font appel à lui dans cette démarche de découverte,
d’entraînement et d’évolution en faisant preuve de rigueur méthodologique mais aussi de créativité.

Un sophrologue n’est pas un psychothérapeute : il n’est pas habilité et formé pour diagnostiquer et prendre en charge des troubles pathologiques. En revanche, il pourra intervenir en complément et souvent en collaboration avec le psychothérapeute. C’est pourquoi, un sophrologue ne cherche pas à interpréter des symptômes, des ressentis, des vécus et ne s’intéresse pas à l’inconscient.

Un sophrologue n’est pas un gourou : il ne donne pas de conseils, de réponses toutes faites, des solutions tracées, et ne dit pas ce qui lui semblerait bien ou mal.

Un sophrologue ne dirige pas, ne suggère pas et d’une manière générale n’agit pas sur l’autre.

Il met à disposition une démarche, des exercices, dont chacun peut user librement en étant toujours l’acteur de son cheminement.